Oreille musicale

oreille musicale

C’est quoi l’oreille musicale déjà ?

Plusieurs définitions parfois contradictoires sont données sur ce thème. Voici mon explication. En considérant que tout son est potentiellement une musique ou un bruit (ou aucun des deux selon les appréciations), on peut considérer que l’oreille musicale n’est autre que l’aptitude à reconnaître un son quel qu’il soit.

L’alarme d’un réveil, la mélodie d’une berceuse, la voix familière d’un proche … La reconnaissance des sons fait appel à l’oreille musicale. Rappelons que la musique est une combinaison harmonieuse de sons. Autrement dit, un son, plus un autre, suivi d’un autre, etc… ça fait de la musique. 🙂

On peut de même considérer que notre quotidien est rythmé par une infinité de combinaisons sonores (pas toujours harmonieuses) nous faisant mener une vie en musique, et que le fait de savoir s’y retrouver prouve que l’oreille musicale nous concerne tous. D’autant plus que nous savons tous (plus ou moins) reconnaître une combinaison non harmonieuse.

Cependant comme toute capacité humaine, il lui faut de l’exercice. On peut alors parler d’oreille exercée. C’est en cela que la différence est notable pour chaque personne.

A quoi cette oreille doit elle être exercée ?

Comme nous pouvons le constater, l’aptitude à reproduire les sons n’est pas commune à tous. Ni celles de chanter à l’unisson, de reconnaître toutes les fausses notes lors d’une écoute, ou encore de décortiquer avec précision un morceau et toutes ses composantes… C’est à cela que l’oreille doit être exercée, bien que dans certains cas ces aptitudes sont innées.

Le cerveau est encore une fois fortement sollicité dans ces capacités, qui peuvent croître avec de l’exercice. Il s’agit d’exercer le cerveau à mémoriser précisément les sons, puis à exactement les reproduire. Ou encore reconnaître les lignes de bass qui soulignent les passages donnés par les percussions pendant que les chanterelles de la guitare imposent le thème bien distingué par exemple… Il existe une multitude d’exercices pour s’améliorer dans cette discipline.

Il ne faut pas non plus confondre l’oreille musicale et l’oreille absolue, qui est elle la capacité à reconnaître la note correspondante de chaque son sans au préalable avoir recouru à une note de référence. De nombreux témoignages nous montrent que c’est aussi une faculté qui peut être exercée, probablement avec une certaine limite contrairement à ceux pour qui elle est innée…

Ce sujet est vaste tout comme le thème dans lequel i s’inscrit, d’où l’idée de vivre en musique, de parler en musique. 🙂

Facebook Comments
A propos Isaac Sariel 41 Articles
Créateur du blog Parle en Musique, musicien, chanteur gospel

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge