Les “10 chansons préférées” de Isaac Sariel …

Face à la multitude d’artistes talentueux de tout horizon actifs de nos jours, demander à un mélomane de sélectionner ses 10 chansons préférées, est équivalent à demander à étudiant d’effectuer des recherches avant de rédiger une thèse. Lorsque Olivier Juprelle m’a demandé de répondre à cette question par un article à poster sur mon blog, je me suis senti comme surpassé par une bibliothèque de bons souvenirs musicaux accumulés depuis mon enfance.

J’ai alors opté pour une sélection de 10 chansons “références”, qui pour moi ont été des piliers d’influence musicale, suscitant une ouverture d’esprit qui a fortement contribué à ma vie d’artiste.

En voici une liste exhaustive, classée par catégories :

Dans la catégorie gospel songs, puisque j’exerce avant tout dans ce milieu :

  • Oyo azelaka nga du pasteur Lifoko du Ciel
  • So in Love du pasteur Jason Nelson

Les musiques mondaines de mon pays :

  • Libération de Wenge Musica BCBG (Bon Chic Bon Genre) et tout l’album Titanic

Chanson Américano-latine de Raul Midon :

  • Sunshine

Musiques sans parole :

  • Moonflower de Santana cover Diknu Schneeberger version swing manouche
  • Since you’re gone interprété en live au japon par Georges Benson et Earl Klugh
  • Dance with me de Earl Klugh

Old school année 70-80 :

  • Just the two of us VO de Bill Withers et reprise de Will Smith ( ça fait deux chansons 🙂 )
  • Isn’t she lovely de Stevie Wonder

Dans la catégorie rap :

  • Welcome back de Mase

 

Pourquoi cette sélection ?

Comme dit plus haut, il ne s’agit pas simplement des mes 10 chansons préférées, puisqu’une sélection favorite serait changeante et relative aux circonstances, aux différents contextes de la vie d’un homme…

Ces 10 chansons sont toutefois référentielles pour moi jusqu’à ce jour, de par leur influence, l’éveil, et le rappel qu’elles me font à chaque écoute.

En voici les raisons :

  • Oyo azelaka nga

Ce chant figure en tête de liste à cause de la profonde émotion qu’il provoque en moi. Lifoko du Ciel est un pasteur chanteur de Gospel, qui compose ses chansons à partir de nombreux proverbes imagés. Le titre en lingala (ma langue natale du Congo ex Zaïre) « Oyo azelaka nga » signifie : Celui qui m’attend, et évoque la solitude à laquelle l’homme finit toujours par être confronté malgré tous ses succès, son entourage, son confort, sa célébrité…

Ce chant me rappelle combien l’orgueil des hommes est vaine et me renvoie systématiquement vers l’essentiel de la vie, ce sous le ton de la mélancolie musicale accentuée par un arrangement en Mi mineur, incluant guitares acoustiques, contrebasse, tambourin et autres petits instruments traditionnels.

 

  • So in Love

J’ai choisi cette chanson comme étant la première du genre américain moderne récent (pas la plus récente ni la meilleure mais je veux dire dont la sortie fut après 2010).

Elle m’a touché par sa qualité d’enregistrement entièrement live avec un groupe d’artistes professionnels aux talents incontestables, une combinaison parfaite de modernité et une touche à l’ancienne rappelé par les flûtes, le rythme des percussions et accessoires façon fête de village occidental.

Le pasteur Jason Nelson reste vocalement dans la simplicité alors que la majorité des chanteurs gospel américains ont à mon sens une tendance à l’exagération dans leur performance vocal parcourant répétitivement jusqu’à 4 octaves plusieurs fois à la suite dans un délai de 30 secondes…

 

  • Libération

Pour cet album (Titanic) et cette chanson je peux le dire : il s’agit d’une de mes favorites parmi celles de mon pays d’origine, la République Démocratique du Congo. Les guitaristes qui en ont fait l’arrangement sont parmi mes modèles d’artistes (Alain Makaba et Mboka Liya).

S’il fallait découvrir la culture d’un pays par la musique, cet album pourrait en être un monument. Le guitariste surnommé Burkina Faso Mboka Liya est à mes yeux l’un des guitaristes solistes les plus mélodieux d’Afrique.

 

  • Sunshine

L’artiste Raul Midon fut une grande découverte. Il a rapidement suscité mon admiration par son talent, sa positivité, son intelligence, ce malgré sa cécité. Toutes ces qualités se ressentent dans sa musique, sa virtuosité à la guitare reste modérée, et ses paroles assaisonnées de bienveillance.

Sunshine, composée dans un style jazz latino en est un parfait exemple, en version concert live tout comme dans l’album.

 

  • Jus the two of us de Bill Withers et Isn’t she lovely de Stevie Wonder

En terme de transitions entre les styles et méthodes musicales des années 70-80 et ceux des années 90, ces deux chansons en sont de très belles. Elles m’accompagnent presque chaque jour.

La chanson de Bill Withers, reprise en version rap par Will Smith en 1997, me fait également penser, de par ses paroles, au proverbe qui dit que « Deux valent mieux qu’un ». Quoi de mieux qu’un solide binôme pour se fortifier mutuellement et gravir les plus hauts sommets de montagnes.

 

  • Chansons sans paroles : Moonflower, Since you’re gone, Dance with me

Aucune pensée particulière à l’écoute de ses chansons, à l’exception de celles de mes débuts difficiles en tant que guitariste, faisant ses premiers pas en jazz, et en pleine admiration face à ces artistes de très haut niveau, passant en moyenne 5h par jour à travailler leur instrument.

Une phrase toutefois remonte à l’écoute de ses morceaux : “Un jour je serai le meilleur guitariste en mon temps”. 😛

 

  • Welcome back

Un son rap américain qui malgré son arrogance reste bon enfant et me fait sourire à chaque fois que je l’écoute.

Il est rattaché en moi à un bon souvenir de mon voyage aux Etats Unis : c’était certes la deuxième fois, mais étant bien plus âgé ce fut une vraie découverte de la vie à l’américaine, de la culture et du libéralisme américain. Un souvenir qui a été imprimé davantage à la vue des images du clip correspondant.

Mase reste un rappeur aux attraits sympathiques, malgré le “rap game” amenant la plupart à se donner une image de bad boy. Son large sourire et son apparence infantile, dégagent une rare impression positive sur sa personne. Raison pour laquelle c’est un rappeur que j’aurais le plaisir de rencontrer.

 

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Mes 10 chansons préférées” organisé par le blog Guitariste Pro.

Facebook Comments
A propos Isaac Sariel 43 Articles
Créateur du blog Parle en Musique, musicien, chanteur gospel

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge